Biographie

Élisabeth Gallat-Morin, Ph.D musicologie (Université de Montréal) et claveciniste, tente depuis près de quarante ans de reconstituter la vie musicale en Nouvelle-France qui va bien au-delà des réputés chants folkloriques. En 1978, elle fait la découverte du plus volumineux manuscrit connu de musique d’orgue française, le Livre d’orgue de Montréal. Elle expose le manuscrit dans la première exposition consacrée aux livres de musique ayant survécu depuis le Rgime français, Témoins de la Vie musicale en Nouvelle-France, qu’elle organise dans le cadre du colloque tenu à l’occasion de l’inauguration, à la Salle Redpath de l’Université McGill, du premier orgue en Amérique-du-Nord construit dans le style classique français du XVIIIe siècle, tous les orgues du Régime françaius ayant disparu.

En 2003 elle présente la synthèse de ses travaux, en collaboration avec avec Jean-Pierre Pinson, dans La Vie musicale en Nouvelle-France, publié aux Éditions du Septentrion. En 2012, elle publie aux éditions de Musées de la Civilisation L’orgue de 1753 renaît de ses cendres, orgue de la cathédrale de Québec, commandé à Paris en 1753 et détruit six ans plus tard lors du siège de Québec. Ses recherches ont mené à la découverte du contrat originel à Paris, permettant la reconstruction de l’instrument.

Elle a donné des cours dans des universités québécoises, canadiennes et françaises et de nombreuses conférences sur la musique en Nouvelle-France, participé à des colloques, à des émissions radiophoniques et rédigé des notes de disque.