Biographie

La presse, reprenant à son compte les mots de François Couperin, a dit de lui qu’il possédait un art admirable de toucher et l’orgue et le clavecin. Ses maîtres ont été Bernard et Mireille Lagacé, Scott Ross et Gustav Leonhardt. Après avoir obtenu quelques premiers prix, il est devenu très actif sur la scène montréalaise et québécoise, en particulier comme membre des conseils d’administration de Laudem, du Clavier d’autrefois, puis par ses fonctions de président des Amis de l’Orgue de Montréal (2003-2009), de directeur artistique du Festival des Couleurs de l’Orgue français ainsi que de L’Orgue en Mai, d’organiste et maître de chapelle au Grand Séminaire de Montréal et d’organiste au Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs. De plus, Yves-G. Préfontaine est appelé à proposer des récitals au Canada, et en Europe. Il a collaboré à la création du stage d’orgue Orgues et Cimes dans le Valais suisse, puis Orgueval, dans le canton de Vaud. Suite à une intense carrière radiophonique de quelques années, il a mis sur pied le Département de musique du Cégep Marie-Victorin de Montréal où il a enseigné 27 ans.

Il a présenté au public montréalais la totalité des œuvres pour clavier de François Couperin, de Jean-Henry d’Anglebert, de Jean-Philippe Rameau ainsi qu’une bonne partie de l’œuvre de Johann Jakob Froberger.

Sa discographie comporte, notamment sur étiquette Atma, la Messe du 8e ton de Gaspard Corrette, les Hymnes de Jehan Titelouze, une Anthologie de versets français de Magnificat, les Œuvres pour clavecin de W.-F. Marpourg et de Jacques Duphly, ainsi que «1753 » à l’orgue Juget-Sinclair du Musée de l’Amérique francophone.